Amnusique

Des sons qui restent en tête

mardi

23

décembre 2014

0

Commentaire(s)

PLAYA – Moral Law

Share on Pinterest

playä Moral Law

Aujourd’hui on s’évade et on s’agite avec le morceau Moral Law de PLAYA. Jean-Baptiste aka PLAYA est un artiste originaire de Paris qui a commencé à s’intéresser à la création musicale à partir des années 2008. C’est son ami producteur Autoflash, avec qui il intégra une école d’ingénieur du son, qui lui fait découvrir les possibilités qu’offrent les logiciels de MAO (musique assistée par ordinateur). Jean-Baptiste est un grand passionné de musique mais il comprend rapidement que ses lacunes pratiques et théoriques vont être handicapantes s’il souhaite composer et produire de la musique électronique. Être musicien cela ne s’improvise pas. Il décide alors, de manière autodidacte, à apprendre les fondamentaux de la théorie et de l’harmonie musicale grâce à divers ouvrages. Il se met également à l’étude du piano et de la guitare, qui deviendront par la suite ses instruments de prédilection.

En 2011, le Parisien rejoint une école d’ingénieur du son pour parfaire son auto-formation. Le mixage et le mastering sont des techniques difficiles qu’il souhaite ajouter à ses acquis. C’est à ce moment qu’il rencontre un guitariste et un batteur avec qui il formera un groupe de Rock Alternatif dans lequel il occupera le rôle de claviériste et bassiste. Malheureusement le groupe se sépare quelques mois plus tard en raison des obligations de chacun des membres. Jean-Baptiste est alors à la recherche de nouveaux projets musicaux pour s’épanouir pleinement. Avec un ami chanteur, il créé le groupe de Synthpop et de New Wave « Pierre And The Wolf » qui lui permet d’apprendre plus en profondeur la composition, l’arrangement et la structure des morceaux. Il aura même la chance de fouler les planches de plusieurs salles de Paris comme le Gibus, le Petit Bain, la Boule Noire, Le Batofar ou encore la Balle au bond. La rentrée suivante, le Parisien a des envies d’ailleurs et décide de mettre un terme à la collaboration du duo. Il se lance alors dans une carrière solo sous le nom de PLAYA afin d’exprimer sa propre vision de la musique et de la partager au public.

L’artiste a été profondément marqué par son expérience vécue au festival du Burning Man, au Névada, et se construira son univers musical autour des valeurs revendiquées par cette gigantesque manifestation artistique. PLAYA forgera également son style à travers les morceaux classiques qui ont bercé son enfance (Bach, Beethoven, Mozart, Chopin, Schubert…), mais aussi de sa période « Rock Revival » avec les Strokes, Radiohead, Muse, Archive ou encore Arcade Fire qu’il écoutait depuis la fin des années 90. La musique électronique a aussi beaucoup influencé la vie du Parisien qui s’inspire notamment d’artistes comme Trentemøller, Caribou, Crystal Castles, Justice, M83 ou encore Moderat pour nourrir ses productions. Le mois dernier, PLAYA franchissait une nouvelle étape en sortant son nouveau titre Youth et en signant dans la foulée sur le jeune label French Partner, créé par Thomas Legars. Ce morceau vient s’ajouter aux excellents Forgiveness et Moral Law sortis quelques mois plus tôt. Le Français a également réalisé quelques remixes (dont celui de Chromeo – Jealous) et une vidéo très instructive où il met en lumière tout le processus de création de ses morceaux. Une méthode qu’FKJ utilise d’ailleurs lors de ses lives. Bonne découverte à toutes et à tous.

Crédits photo : Edouard Jacquinet.

Pays : France.
Style musical : Electro, Chill.
Nom(s) : Jean-Baptiste Beurier.
L’info en plus : Le nom PLAYA a été choisi en référence au cercle du centre de Black Rock City, ville éphémère qui accueille le festival du Burning Man, où le Français avait eu l’occasion d’aller lors de vacances passées chez son frère aux Etats-Unis.
Site web : ici
Maison de disque : French Partner.

Articles similaires

Publié par : , Catégorie(s) : Nos morceaux, Pour s'ambiancer, Pour s'évader

Graphiste et illustrateur dans une agence de communication le jour, administrateur et rédacteur web la nuit, Guillaume est le fondateur du site Amnusique.
Sa plus grande fierté ? Il est Carolomacérien. Sa plus grande honte ? Il a possédé (et écouté) l’album de K-Maro durant son adolescence. L’artiste le plus présent de sa playlist ? Très certainement Parov Stelar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *