Amnusique

Des sons qui restent en tête

mardi

22

août 2017

0

Commentaire(s)

[Festival] Cabaret Vert 2017 – Notre Tri Sélectlist

Share on Pinterest

tri sélectlist 2017Comme chaque année depuis maintenant 13 ans, les fans inconditionnels du Cabaret Vert, événement culturel incontournable du Nord-Est de la France, attendent avec impatience que leur soit dévoilée la programmation complète de ce festival mêlant musique, gastronomie, art de rue, bande dessinée et cinéma. Le 27 avril dernier, les organisateurs ont mis fin à ces longs mois de suspense insoutenable en annonçant les noms des dizaines d’artistes qui fouleront les scènes des Illuminations et de Zanzibar les 24, 25, 26 et 27 août prochains. Que l’on soit connaisseur ou néophyte musicalement parlant, il n’est tout de même pas facile de s’y retrouver parmi  la quarantaine de noms, plus ou moins connus (peut-être même moins que plus), qui viennent fleurir l’affiche de cette 13ème édition. Pour vous simplifier la tâche, Amnusique a décidé de vous faire découvrir son « tri sélectlist », une playlist de 24 morceaux, regroupant les artistes incontournables et les probables bonnes surprises de ce festival Ardennais hors du commun. Bonne écoute à toutes et à tous.

Notre sélectlist (Playlist)


Notre jauge de tri

= on va jeter un coup d’oreille.
✿✿ = on veut vraiment le/la/les voir.
✿✿✿= c’est tout simplement immanquable.
= coup de cœur absolu.


Notre tri du jeudi 24 août

 

✿✿✿ – Cypress Hill – Hip-Hop – 22:50 > 00:00 – Scène Zanzibar
Après avoir accueilli plusieurs monstres de la scène rap mondiale tels que Nas, le Wu-Tang-Clan, Jurassic 5 ou encore Public Enemy lors de ses précédentes éditions, le Cabaret Vert régale une nouvelle fois les férus de hip-hop en invitant les légendaires Cypress Hill à se produire sur la scène de Zanzibar pour la première journée de festival. Le groupe de Rap, qui n’est plus à présenter, est devenu l’une des références en la matière grâce à des titres incontournables que vous avez forcément déjà fredonné au moins une fois dans votre vie : Insane In The Brain, Tequila Sunrise, Hits from the Bong… Ce concert sera, à n’en pas douter, l’un des premiers grands moments de ce Cabaret Vert 2017.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Highlife.

 

✿✿✿ – Flume – Electro – 00:50 > 01:50 – Scène Zanzibar
Trois ans après son passage lunaire sur la scène des Illuminations, l’Australien Harley Edward Streten, aka Flume, nous fait le grand plaisir de revenir nous voir dans les Ardennes le 24 août prochain. Le jeune artiste de 25 ans viendra nous présenter son dernier album (un peu trop mainstream) intitulé « Skin », sorti en 2016, sans omettre, on l’espère, de nous gratifier des nombreuses perles présentes dans son premier album éponyme (Holdin On, Left Alone, Sleepless, Insane, On Top…) qui l’ont propulsé sur les devants de la scène et en ont fait une référence dans le monde de la musique électronique.

Playlist : On vous propose de découvrir son titre Insane.

 

✿✿✿ – London Grammar – Pop – 21:10 > 22:10 – Scène Zanzibar
Nouveau probable temps fort de ce « Cab » 2017 avec la venue de London Grammar à Charleville-Mézières. Le groupe de pop, dont la renommée n’est plus à démontrer, viendra jouer, sur les planches de la scène Zanzibar, tous les titres qui ont fait son succès depuis sa découverte en 2013 ! Vous n’avez pas pu passer à côté des Strong, Hey Now (publicité Dior) ou encore Wasting My Young Years, sublimés par la voix angélique de la chanteuse Hannah Reid. Le trio Londonien devrait faire taire les oiseaux, le vent et les festivaliers les plus bruyants le 24 août prochain.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Hey Now (The Shoes Remix).

 

 – Cashmere Cat – Electro – 23:50 > 00:50 – Scène Illuminations
Pour faire simple, Cashmere Cat est un DJ Norvégien (on pensait que c’était une femme à l’origine, mais non), âgé de 29 ans, qui cartonne aux Etats-Unis et un peu partout dans le monde. Plutôt adepte du mainstream, le garçon a déjà collaboré avec la crème de la crème en la matière, notamment en enregistrant différents titres aux côtés de Selena Gomez , Ariana Grande ou encore The Weeknd… Waou, génial. On n’a pas envie de le voir, mais, comme on aime bien son titre Mirror Maru, présent dans GTA V, le Norvégien fait tout de même partie de notre sélection.

Playlist : On vous propose de découvrir son titre Mirror Maru.

 

✿✿ – The Orwells – Pop – 20:20 > 21:10 – Scène Illuminations
Des frères, des cousins et du rock ! C’est ce qui résume parfaitement l’esprit du groupe Américain The Orwells. Sans forcément révolutionner le genre, le quintet originaire de l’Illinois distille un rock puissant et sans artifices. Le rock que l’on aime. De quoi vous réconcilier avec ce genre musical si vous l’aviez boudé depuis longtemps.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre They Put A Body In The Bayou.

 

✿✿ – Grindi Manberg – Pop – 18:50 > 19:30 – Scène Illuminations
C’est sous un orage du tonnerre que nous avions aperçu pour la première fois Grindi Manberg au Cabaret Vert, en 2013. Sa pop sombre et torturée n’avait, certes, pas pu sécher nos vêtements entièrement trempés, mais, celle-ci avait eu le pouvoir incroyable de nous essorer les tripes et les viscères. Grindi Manberg a cette faculté propre de nous faire aimer la mélancolie, voire même la déprime, par le biais de ses morceaux. Bonne nouvelle, la pluie ne devrait pas faire son apparition pour le retour du Rémois en terres Ardennaises le 24 août prochain. C’est donc au sec que nous retrouverons avec grand plaisir Grindi et ses mélodies cruellement addictives.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Mimosa Cure.

 

TheNoface – The Noface – Rock – 19:30 > 20:20 – Scène Zanzibar
C’est davantage la curiosité de voir ce qu’est devenu l’ancien groupe « Skip The Use », qu’un véritable engouement pour les deux seuls morceaux sortis par The Noface qui nous pousse aujourd’hui à les sélectionner dans notre tri-sélectlist 2017. Orphelins, depuis le départ de leur leader, Mat Bastard, désireux d’entamer une carrière solo, Yan, Max, Lio et Jay ont décidé en 2016 de tenter une nouvelle aventure ensemble sous le nom de The Noface. Pour les accompagner, les quatre garçons ont fait appel à Oma Jali, une chanteuse de 29 ans, révélée lors de la saison 5 de The Voice. La belle a du talent et de l’énergie à revendre, mais, les fans de STU seront-ils séduits par cette nouvelle entité ? La prestation de The Noface sur la scène Zanzibar, le jeudi 24 août  prochain, nous dira si ce jeune groupe réussira à nous faire oublier les prestations survoltées de l’ancien chanteur de Skip The Use.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre I Am Over You.


Notre tri du vendredi 25 août

 

 – Korn – Rock/Métal – 22:30 > 23:40 – Scène Zanzibar
Est-ce bien utile de vous présenter Korn ? Bon, c’est d’accord. En plus d’avoir joué dans l’épisode 13 de la saison 3 de la série Monk, le quintet originaire de Californie est accessoirement l’un des groupes de Métal les plus connus de la planète. Après avoir accueilli les Deftones, Limp Bizkit, Mastodon ou encore Mass Hysteria, le Cabaret Vert renouvèle son amour pour le métal en invitant Korn à se produire dans les Ardennes pour l’éditon 2017 de son festival. Que l’on soit fan ou pas de ce style musical un peu particulier, les organisateurs ont le mérite de dénicher, presque chaque année, une tête d’affiche pouvant ravir les aficionados du headbang et des pogos endiablés.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Take Me.

 

✿✿ – The Kills – Rock – 19:20 > 20:20 – Scène Zanzibar
The Kills, à ne pas confondre avec The Killers, est un duo de musique rock originaire des Etats-Unis (Alison Mosshart, la chanteuse) et du Royaume-Uni (Jamie Hince, le guitariste), formé au début des années 2000. Avec 5 albums à leur actif, tous très bien accueillis par la critique, le duo s’est imposé au fil des années comme l’une des valeurs sûres du monde du rock, même si son côté faussement rebelle a tendance à en agacer parfois. Ces deux fans de Gainsbourg, pour qui ils ont enregistré une chanson hommage, appelée I Call It Art, en 2006 devraient s’approprier parfaitement le terrain de jeu de l’un des autres grands poètes Français de notre ère : Arthur Rimbaud.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Doing It To Death.

 

✿✿ – Jain – Pop – 20:50 > 22:00 – Scène Zanzibar
Jeanne Galice aka Jain est absolument partout depuis la sortie de son premier EP « Hope », produit par Yodelice, en 2015. Médias, concerts, festivals, publicités, on ne passait plus une journée sans apercevoir ou entendre les tubes de la chanteuse de 25 ans. On aurait pu alors penser que Sosh et Renault  les deux principales marques utilisant ses morceaux dans leurs spots publicitaires – nous dégouteraient définitivement des Makeba et Come de la Toulousaine, mais il n’en fut rien. Même deux ans plus tard, on ne peut toujours pas s’empêcher de fredonner ce fameux « Come, come, my baby come » lorsque les premières notes de la chanson parviennent à nos oreilles…

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Come.

 

✿✿ – Soulwax – Electro – 00:30 > 01:30 – Scène Zanzibar
Quand ils ne titillent pas les platines sous le pseudo « 2 Many DJ’s », les frères Belges Stephen et David Dewaele s’amusent à combiner musique électronique et rock, en compagnie de leurs homologues Stefaan Van Leuven et Steve Slingeneyer, sous l’entité « Soulwax ». Alors, certes, leur art semble beaucoup plus expérimental que ce que peuvent produire les maîtres en la matière Ratatat, Vitalic ou encore Digitalism, mais, les Belges ont le mérite de proposer au public un véritable live frénétique et psychédélique mêlant instruments et machines, qui fera bouger aussi bien les fans d’électro que les adeptes du rock. Préparez vos cartons, ça va déménager du côté de Zanzibar !

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre E-Talking (Soulwax Nite Version).

 

✿✿ – Band Of Horses – Rock – 21:50 > 22:50 – Scène Illuminations
Le temps pourrait subitement s’arrêter sur la Scène des Illuminations le vendredi 25 août prochain. Durant une heure, la Band Of Horses distillera ce merveilleux répertoire rock, subtil et aérien, dont eux seuls ont le secret. La musique de ces cinq Américains est un véritable appel au voyage et au lâcher-prise. Ecouter The Funeral, No One’s Gonna Love You ou encore Factory, c’est prendre un aller simple pour les confins des forêts Canadiennes, des glaciers Islandais ou des cratères lunaires. Plus rien ni personne n’existe. Nous sommes en tête à tête avec la béatitude.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre No One’s Gonna Love You.

 

✿✿✿✿ – Carpenter Brut – Electro – 01:30 > 02:30 – Scène Illuminations
Premier gros coup de cœur du festival en la personne de Carpenter Brut. Ce producteur de musique électronique des plus mystérieux nous avait tapé dans l’œil un peu par hasard en 2015, lors du visionnage d’une vidéo de  Corridor Digital reproduisant des scènes du célèbre jeu vidéo GTA dans la vie réelle, et, qui utilisait son morceau Paradise Warfare en musique de fond. Jusqu’à cette année, l’artiste se faisait très rare, voire très rare en France, malgré le succès qu’il rencontrait chez nos voisins Européens. Comme le disait lui-même Carpenter Brut, les programmateurs émettaient toujours une certaine réticence à programmer un artiste si difficile à catégoriser; à cheval entre deux genres musicaux radicalement opposés : l’électro et le métal. Après des années de travail et d’abnégation, son style très 80’s, son univers sombre, ses clips léchés et ses lives endiablés ont finalement eu raison des quelques réserves des programmateurs. Peu à peu, Carpenter Brut pouvait enfin se produire à d’autres occasions que des premières parties de concerts de métal.

Playlist : On vous propose de découvrir son titre Paradise Warfare.


Notre tri du samedi 26 août

 

✿✿✿ – Justice – Electro – 23:20 > 00:35 – Scène Zanzibar
Dans le monde de la musique électronique, les artistes Français ont toujours aimé faire les choses à quatre mains plutôt que de se cantonner à seulement 10 doigts. De cette affection pour les paires sont nés bon nombre de duos qui ont su nous faire planer, vibrer et danser jusqu’au bout de la nuit. Parmi les plus connus, on peut évidemment citer les incontournables Daft Punk, Air, Cassius (programmé au Cabaret Vert en 2016) et Justice, qui se détachent indéniablement de tous les autres. Si faire venir Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo dans les Ardennes semble malheureusement être un doux rêve qui ne se réalisera sans doute jamais, les festivaliers pourront tout de même se consoler le samedi 26 août prochain en venant applaudir leurs homologues de Justice, qui présenteront un tout nouveau live explosif, vivement salué par la critique.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Planisphère.

 

✿✿✿ – Franz Ferdinand – Rock – 21:10 > 22:20 – Scène Zanzibar
Franz Ferdinand, le groupe de rock originaire de Glasgow, est de retour dans les Ardennes, 5 ans après un premier passage remarquable et remarqué sur la scène Zanzibar. Auteurs des incontournables tubes Take Me Out, No You Girls ou encore de The Dark Of The Matinée, Alex Kapranos et sa bande avaient clairement été l’un de nos coups de cœur scéniques de l’édition 2012 du Cabaret Vert, proposé pour la première fois en version 4 jours. Efficace, entraînant et entêtant sans jamais avoir besoin d’en faire des tonnes pour séduire le public, le quintet sera à n’en pas douter l’une des valeurs sûres de ce Cabaret Vert 2017. Nous les retrouverons avec grand plaisir.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Evil Eye.

 

✿✿ – Vald – Rap – 01:10 > 02:10 – Scène Zanzibar
« J’adore ça d’être pris pour un abruti par des gens qui écoutent bêtement la musique. » Cette phrase tirée d’une interview de Vald, un jeune rappeur originaire d’Aulnais-Sous-Bois, résume assez bien la façon dont on doit appréhender sa musique. En effet, le second degré et l’ironie sont les maîtres mots de la majorité de ses morceaux. À travers ses titres, le Parisien prend un malin plaisir à ridiculiser les us et coutumes, bien souvent caricaturaux, du monde du rap, ses modes et ses dérives, en utilisant l’étonnante banalité de sa propre vie comme sujet principal. Si « Bonjour », « Ma meilleur amie » ou encore « Selfie » sont les plus gros succès de Valentin Le Du, c’est sans doute parce que l’Aulnaysien a bien saisi quel parfum de soupe fallait-il servir pour espérer pouvoir grandir. Pas sûr que le garçon soit vraiment fan de sa liebig, et il faut bien le dire, nous non plus. Il faut alors s’intéresser à ses autres morceaux, ceux qui ne passent pas en radio, pour s’apercevoir que Vald avait aussi prévu un peu de caviar pour le dessert… (Par Toutatis, NQNT, Aulnais-Sous-Bois…)

Playlist : On vous propose de découvrir son titre Par Toutatis.

 

✿✿ – The Blaze – Electro – 00:30 > 01:20 – Scène Illuminations
The Blaze est l’exemple typique qui démontre que la musique électronique peut être à la fois entrainante et émouvante. Les deux cousins se sont réunis sur ce projet, un peu par hasard, après avoir réalisé des études dans le cinéma pour l’un, et arpenté les scènes pendant dix ans dans un projet solo intitulé Mayd Hubb (à la Panda Dub) pour l’autre. C’est finalement leurs expériences personnelles et artistiques respectives qui ont construit l’univers musical de leur duo actuel. Leurs différences ont permis de les lier. Très influencé par le monde cinématographique, de par les études de Jonathan, mais aussi par l’expérience de Guillaume qui faisait de la vidéo avant de produire de la musique, le projet The Blaze se nourrit avant tout des valeurs humaines, des sentiments et de l’amour entre les gens, pour produire sa musique, en écrire ses histoires et réaliser ses clips particulièrement léchés. Le duo a le vent en poupe actuellement, c’est le moment idéal pour voir ce qu’il donne sur scène. Nous y serons.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Territory.

 

✿✿✿ – The Lemon Twigs – Pop/Rock – 19:20 > 20:20 – Scène Illuminations
The Lemon Twigs est certainement le duo le plus What The Fuck de ce Cabaret Vert 2017. Les deux frères, âgés d’à peine 20 ans, adorent surprendre de par leurs looks ringards et rétros, mais, ce style vestimentaire loufoque est finalement très loin d’être l’aspect le plus incroyable de ce duo familial hors du commun. The Lemon Twigs, c’est, avant tout, de la musique. De la bonne musique, des influences et des lives déjantés durant lesquels les deux frangins échangent leurs rôles (chant, batterie), tout au long du set. Flirtant tantôt avec les Beach Boys, tantôt avec du David Bowie; et parfois même avec du Queen, The Lemon Twigs nous font faire un bond en arrière phénoménal entre les années 60 et 80, comme si eux-même avaient vécu cette époque musicale bénie des dieux. Les Illuminations devraient être les témoins privilégiés d’un voyage dans le temps qui s’annonce mouvementé.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre Frank.

 

 – Fishbach – Pop – 20:20 > 21:10 – Scène Zanzibar
Il faut l’avouer, nous n’avions pas été tendres avec la Carolomacérienne Fishbach lors de notre report du concert du Bikini en février 2016. Bien qu’intéressant à plusieurs niveaux, l’univers très sombre et torturé de l’artiste Ardennaise n’avait pas réussi à nous séduire en première partie de la performance disco endiablée du groupe L’Impératrice, signé sur le même label. Depuis, Fishbach a sorti un premier album un poil plus groovy que ses précédents morceaux et s’est dotée d’une équipe de musiciens pour l’accompagner sur ses lives, élément qui manquait clairement lorsque nous l’avions vue. Par curiosité, nous irons peut-être observer l’évolution de cette enfant de Charleville-Mézières.

Playlist : On vous propose de découvrir son titre Femme Fantôme (Avec Lockhart).

 

✿✿✿ – ALB – Electro-Pop – 22:20 > 23:20 – Scène Illuminations
Clément Daquin arrive cette année en véritable habitué du Cabaret Vert. Avec pas moins de trois participations à son actif, le Rémois est certainement l’un des artistes qui ont été le plus programmés depuis la création du festival Ardennais, au même titre que le groupe de rock Shaka Ponk, lui aussi, passé par trois fois par le Stade Bayard. Depuis son premier passage sur la petite scène en août 2008, ALB a fait du chemin. Après plusieurs années passées en solitaire, le Rémois est aujourd’hui accompagné sur scène par son acolyte Raphaël, à la batterie, avec qui il défendra cet été, et pour la première fois sur scène, son second album intitulé « deux », qu’il enrichira d’un show visuel inédit, dont on avait pu apercevoir les prémices lors des victoires de la musique en 2015. Avec ALB, jamais deux sans trois au Cabaret Vert.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre The Road.

 

✿✿ – Last Train – Garage Rock – 18:30 > 19:20 – Scène Illuminations
Les Mulhousiens portent très bien leur nom puisqu’ils ont réussi à embarquer, in extremis, dans le dernier wagon des artistes programmés en direction de Charleville-Mézières. En effet, suite à l’annulation malheureuse de Girl Band, les Alsaciens auront la lourde tâche de faire oublier le rock déchaîné de ces quatre Irlandais un brin dérangés. Et de ce côté, il faut bien avouer que l’on ne se fait guère de soucis… Le quatuor Français d’à peine plus de 20 ans de moyenne d’âge n’a clairement rien à envier à leurs homologues Britanniques. Ceux qui peuvent déjà se targuer d’avoir joué en première partie de Muse et de Placebo, et d’être également lauréats des Inouïs du Printemps de Bourges et du Fair, distillent un rock puissant, brut et mélodique qui n’est pas sans nous rappeler parfois la musique jouée par un certain Kurt Cobain… On dit même d’eux qu’ils sont la meilleure chose qu’il soit arrivée au rock Français depuis Noir Désir.

Playlist : On vous propose de découvrir leur titre House Of The Moon.


Notre tri du dimanche 27 août

 

✿✿✿ – Petit Biscuit – Electro – 21:30 > 22:30 – Scène Illuminations
On n’est pas sérieux quand on a 17 ans écrivait Rimbaud… C’est pourtant l’âge qu’a Mehdi Benjelloun, aka Petit Biscuit, un jeune producteur et musicien Français qui a sérieusement su s’imposer dans le monde de la musique électronique depuis la découverte de ses premiers morceaux sur Soundcloud en 2014. Du haut de ses 17 printemps, le Rouennais et sa guitare auront la joie de clôturer ce 13ème Cabaret Vert, comme l’avaient si bien fait Fakear et Breakbot lors des deux précédentes éditions. Les dernières notes qui résonneront de la plaine de la Macérienne auront un merveilleux goût de voyage…

Playlist : On vous propose de découvrir son titre Iceland.

 

✿✿✿✿ – FKJ – Electro – 19:10 > 20:10 – Scène Illuminations
Notre deuxième coup de cœur n’est autre que French Kiwi Juice, plus communément appelé FKJ. Le producteur et multi-instrumentiste Français, signé sur le label Roche Musique (Dabeull qui était passé par le Temps des Cerises l’année dernière en fait également partie) est certainement la personne la plus talentueuse, mais, également, la plus agaçante que nous ayons pu voir en concert lors de l’année 2016 (Bikini de Toulouse). En effet, quand, nous, nous ne sommes pas même pas capables de siffloter Au Clair De La Lune à la flûte, FKJ, lui, se permet se jongler sur scène entre synthé, guitare, piano et saxophone, qu’il mêle merveilleusement grâce à des loops  bien sentis et réglés au millimètre. Le Tourangeau aux dreadlocks jouera son tout premier album, mélangeant sonorités électro, jazz et soul, le dimanche 27 août prochain sur la scène des Illuminations. Après avoir vu FKJ, vous ne pourrez plus jamais dire que faire de la musique électronique n’est qu’une question d’ordinateurs et de clés USB.

Playlist : On vous propose de découvrir son titre So Much To Me.

 

✿✿ – Declan McKenna – Rock/Pop – 16:30 > 17:20 – Scène Zanzibar
Décidément, cette année, le Cabaret Vert est placé sous le signe de la jeunesse ! Du haut de ses 18 ans, Declan McKenna, l’un des derniers noms annoncés dans la programmation finale, fait, lui aussi, partie des artistes les plus prometteurs de sa génération. Artiste engagé et très mature pour son âge, Declan McKenna surprend également de par sa voix éraillée si particulière, qui a fini par s’adoucir après la mue. D’abord repéré en 2015 lors du concours Jeunes Talents du festival Anglais de Glastonbury (qu’il a d’ailleurs remporté), le musicien originaire de Hertfordshire s’est par la suite fait connaître du grand public en sortant son premier single intitulé « Brazil », traitant de la corruption qui gangrenait le monde du football depuis plusieurs années, et, plus particulièrement, au sein de la FIFA, la plus haute instance de ce sport. Et d’une chanson sur la FIFA, au jeu vidéo FIFA, il n’y a qu’un pas, puisque la chanson « Isombard » de l’Anglais figure dans la playlist officielle de la version 2017 de la célèbre simulation (ou arcade, ça, c’est aux joueurs d’en décider) de football. En février 2016, nous avions eu la chance de poser quelques questions au jeune Declan, voici l’interview complète pour en savoir plus sur lui : Cliquez ici.

Playlist : On vous propose de découvrir son titre Brazil.


Bilan du tri sélectlist :

= Cashmere Cat, The Orwells, Korn, Fishbach, The Noface.
 =  Grindi Manberg, The Kills, Jain, Soulwax, Band Of Horses, Vald, The Blaze, Last Train, Declan McKenna.
= Cypress Hill, Flume, London Grammar, Justice, Franz Ferdinand, The Lemon Twigs, ALB, Petit Biscuit.
✿✿= Carpenter Brut, FKJ.

Articles similaires

Publié par : , Catégorie(s) : Festivals, Nos playlists

Graphiste et illustrateur dans une agence de communication le jour, administrateur et rédacteur web la nuit, Guillaume est le fondateur du site Amnusique. Sa plus grande fierté ? Il est Carolomacérien. Sa plus grande honte ? Il a possédé (et écouté) l'album de K-Maro durant son adolescence. L'artiste le plus présent de sa playlist ? Très certainement Parov Stelar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *