Amnusique

Des sons qui restent en tête

vendredi

18

avril 2014

0

Commentaire(s)

Lyre le temps – Looking like this

Share on Pinterest

lyre le temps

Un peu d’Electro-Swing (de Hip-hop et de Scratch aussi) avant de démarrer le week-end ! Lyre le temps est un groupe que j’ai pu découvrir en 2009 lors du festival Le Cabaret Vert dans les Ardennes, puis vu – et revu – à Toulouse par la suite. A l’époque, le trio Strasbourgeois, qui était déjà l’une des révélations du Printemps de Bourges, nous avait tous bluffé par son dynamisme et la prestation survoltée de son Leader Ry’m. Malgré un show encore en rodage, les titres Hold The Night, l’excellent About The Trauma Drum et la généralissime reprise de Hit The Road Jack de Ray Charles laissaient présager d’un glorieux futur. Depuis Lyre le temps a quelque peu changé puisque les deux DJ présents en 2009 ont laissé place aux deux membres d’Art District : Rhum One et DJ Q, eux aussi Strasbourgeois. Viendront de cette nouvelle collaboration les titres Swing Machine, Going On et le fameux Looking Like This que je vous partage aujourd’hui. Ce morceau est dans la lignée du LLT qui m’avait fait vibrer en 2009, bien qu’un poil plus Hip-hop de par l’influence des deux membres d’Art-District. Bref, on écoute, on aime, on partage !

En bonus Un petit passage de la reprise de Ray-Charles (qualité sonore de la vidéo médiocre mais prestation énorme).

Pays : France.
Style musical : Electro-Swing, Hip-Hop, Scratch.
Nom(s) : Ludovic Schmitt, Quentin Babst, Romain Haessler.
L’info en plus : Ludovic le leader du groupe a été formé à l’école de Gospel Berklee de Boston. A l’époque il réalisait les sons à distance avec les deux anciens membres du groupe, à l’aide d’une webcam et d’un micro.
Site web : ici
Maison de disque :French Gramm Records, Believe Recordings.

Articles similaires

Publié par : , Catégorie(s) : Nos morceaux, Pour se déchainer

Graphiste et illustrateur dans une agence de communication le jour, administrateur et rédacteur web la nuit, Guillaume est le fondateur du site Amnusique.
Sa plus grande fierté ? Il est Carolomacérien. Sa plus grande honte ? Il a possédé (et écouté) l’album de K-Maro durant son adolescence. L’artiste le plus présent de sa playlist ? Très certainement Parov Stelar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *