Amnusique

Des sons qui restent en tête

lundi

5

janvier 2015

0

Commentaire(s)

Berry Weight – Yeti’s lament

Share on Pinterest

Berry Weight - Yeti's Lament

Aujourd’hui, Amnusique vous propose de vous évader avec le morceau Yeti’s Lament du groupe Berry Weight. Oui oui, vous avez bien lu, il ne s’agit pas de Barry White mais bien de Berry Weight, une formation de musique Trip-Hop nous venant du Canada et de Suisse. Quand certains utilisent internet pour tenter de rencontrer l’amour, d’autres s’en servent pour casser les barrières de la distance et produire de la musique à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. C’est tout ce qui fait la spécificité du projet Berry Weight. En effet, ses deux instigateurs habitent chacun de leur côté et c’est grâce à leurs ordinateurs qu’ils communiquent, échangent et réalisent des morceaux, sans presque jamais se voir en chair et en os. Le résultat ? Des morceaux planants et poétiques, saupoudrés de quelques phases de scratch rafraîchissantes.

Berry Weight est né, en 2006, de la rencontre virtuelle entre le Montréalais Nicolas Frenette et le Neuchâtelois Maël Chauvet. Ce sont des amis communs des deux artistes qui les mirent en relation sans jamais penser un seul instant que cette entremise informatique donnerait lieu, quelques années plus tard, à la création d’un album, à une collaboration avec les célèbres Anglais d’ASM et une première partie au mythique Olympia lors d’un concert donné par Wax Tailor. Les deux amis, fans de Raycord et Clutchy Hopkins, n’ont aucune formation académique en matière musicale, mais ils misent sur leurs souvenirs et leurs expériences; s’inspirent de la nature, des sons, du quotidien, ainsi que de leurs parts d’ombre et de lumière pour transmettre de l’émotion au public. Leur musique est un délicieux mélange entre les ambiances aériennes distillées par les brillants BonoboCyesm, FakearDoctor Flake et Kognitif.

En 2007, les Berry Weight tombent sous le charme de la douce voix de la chanteuse Astrid Engberg. Ils lui proposent alors de participer à l’élaboration de certains de leurs morceaux, puis de les accompagner sur scène lors de plusieurs concerts, dont celui donné à l’Olympia. Comme le veut le dicton, plus on est de fous, plus on rit ! C’est pourquoi Nicolas et Maël feront également appel au petit prodige de la clarinette et du saxophone, Kledsy Jy, pour compléter le duo lors de sorties en France et en Suisse, et plus particulièrement pour le remix du morceau Positively inclined de Wax Tailor.

En 2010, les nombreux échanges et voyages trans-atlantique du duo donnent naissance à leur premier, et unique album, intitulé Music For Imaginary Movies. Cet opus de 11 titres, auto-produit par Berry Weight, est vivement salué par l’ensemble de la communauté web, unanimement séduite par la pureté de l’univers délivré par Nicolas et Maël. Difficile de rester insensible aux sublimes « Walking By Your Side », « The Day Nothing Happened », « Magician’s Assistant » ou au « Yeti’s Lament » que l’on vous propose aujourd’hui. Berry Weight participera également en 2012 à l’album « The Branches » de l’artiste Long Arm en réalisant le remix de son morceau intitulé « Key Door ». Aujourd’hui, même si l’actualité de Berry Weight semble être en jachère, il se murmure pourtant que le duo s’affaire en coulisses pour offrir à ses fans, un deuxième album bien mérité.

Pays : Canada, Suisse.
Style musical : Trip-Hop, Electro-Jazz, Electro-Soul.
Nom(s) : Nicolas Frenette, Maël Chauvet, Astrid Engberg, Kledsy Jy.
L’info en plus : L’album Music For Imaginary Movies a été proposé en téléchargement gratuit, pendant quelques mois aux internautes. Un signe quant à la possible sortie de leur deuxième album ?
Site web : ici
Maison de disque : Phonosaurus Records.

Articles similaires

Publié par : , Catégorie(s) : Nos morceaux, Pour s'évader

Graphiste et illustrateur dans une agence de communication le jour, administrateur et rédacteur web la nuit, Guillaume est le fondateur du site Amnusique. Sa plus grande fierté ? Il est Carolomacérien. Sa plus grande honte ? Il a possédé (et écouté) l'album de K-Maro durant son adolescence. L'artiste le plus présent de sa playlist ? Très certainement Parov Stelar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *