Amnusique

Des sons qui restent en tête

jeudi

10

décembre 2015

0

Commentaire(s)

Thylacine – Moskva

Share on Pinterest

Thylacine MoskvaAujourd’hui, Amnusique vous propose de vous évader et de vous déchainer avec le morceau Moskva de Thylacine. Ce titre, très proche de l’univers techno mélodique du Parisien Worakls, est tiré de « Transsiberian », le dernier album de l’Angevin, paru le 27 novembre dernier sur le label Intuitive Records. La particularité de cet opus de 10 pistes est d’avoir été entièrement composé par Thylacine en mai dernier, lors d’un voyage réalisé entre la capitale Russe, Moscou, et Vladivostock, une ville située aux frontières de la Chine et de Corée du Nord. Pendant plus de 9000 kilomètres et 160 longues heures de trajet, le jeune producteur de 23 ans a eu la chance et l’honneur de pouvoir transformer les mythiques banquettes du train Transsibérien en un studio d’enregistrement aussi mobile qu’éphémère. Quand certains trouvent l’inspiration dans les événements qui font leur quotidien, d’autres, comme William Rezé, la cherchent dans un cadre à mille lieux de ce qu’il peut vivre chaque jour…

De cette expérience unique et déroutante a découlé la parution d’un album de mélodies électroniques d’exception, gorgé des ressentis de l’Angevin, de ses émotions les plus intimes et de ses vécus les plus encrés. Le périple avait un autre but, en plus de produire un album de musique, celui de réaliser un reportage vidéo (web-série de 10 épisodes) retraçant ces deux semaines d’aventures. C’est le talentueux David Ctiborsky qui a eu la lourde tâche de mettre en images ce voyage traversant la Russie de part en part. Ce Transsiberian est en quelque sorte le Berlin Calling (Paul Kalkbrenner) de William, un rendez-vous en terre inconnue musical, mais sans les blagues de Patrick Timsit. Et si la comparaison entre l’artiste Allemand et le Français semble flatteuse, elle est surtout totalement méritée tant l’album est exceptionnel.

Transsiberian est le genre d’opus qui prend aux tripes. Du poinçonnage du billet de départ jusqu’au terminus, Thylacine prend en otage notre monotonie, pour en faire ressurgir, de la plus belle des manières, nos très lointaines racines nomades et notre soif de découverte. Il suffit de fermer les yeux sur Belobezvodnoe pour nous imaginer, assis, au côté de l’Angevin, les fesses engourdies par la dureté des fauteuils du train. Les yeux éblouis par la beauté et la froideur des paysages qui s’offrent à nous. Les paupières humides en revivant musicalement ces 13 jours de rencontres avec les populations locales, les autres voyageurs du train, les musiciens de Kazan, le sonneur de cloches ou encore Valentin Hagdaev, le chaman du lac Baïkal. La musique de l’Angevin est un moyen de transport psychique bien plus apaisant que les wagons de la SNCF (qui lui a d’ailleurs fait un clin d’œil sur son travail).

Après avoir écouté l’album et s’être fait notre propre idée de son voyage, il est amusant de passer au visionnage de la web-série. On redécouvre le périple de Thylacine d’une manière différente. On y trouve parfois de similitudes, des points communs entre notre imaginaire et la réalité, et, parfois, des oppositions. Chacun interprétera la musique de sa propre façon, mais ce sont finalement les images qui démêleront la vrai du faux.

Le Thylacine est une espèce qui s’est éteinte en 1936, William Rezé en est une autre qui se fait rare, celle des prodiges. Sympathique, attachant et talentueux, l’Angevin est en passe de devenir l’un des Grands de la musique électronique de demain. On espère que ce premier concept-album en Russie en amènera d’autres et que nous serons, nous aussi, de la partie, à travers un nouveau voyage musical. Bonne écoute à toutes et à tous.


Pour retrouver l’intégralité de la web-série, c’est par ici.

L’album Transsiberian est disponible ici :
Itunes – http://apple.co/1RxU0Yo
Deezer – http://bit.ly/1XS39yT
Spotify – http://spoti.fi/1l95kjy
Qobuz – http://bit.ly/1XSskkQ

Pays : France.
Style musical : Electronica, Minimale, Trip Hop.
Nom(s) : William Rezé.
L’info en plus : Pour son album « Transsiberian », Thylacine a enregistré énormément de sons du train pour les utiliser dans les rythmiques de ses morceaux.
Site web : ici
Maison de disque : Intuitive Records.

Articles similaires

Publié par : , Catégorie(s) : Nos morceaux, Pour s'agiter, Pour se déchainer

Graphiste et illustrateur dans une agence de communication le jour, administrateur et rédacteur web la nuit, Guillaume est le fondateur du site Amnusique.
Sa plus grande fierté ? Il est Carolomacérien. Sa plus grande honte ? Il a possédé (et écouté) l’album de K-Maro durant son adolescence. L’artiste le plus présent de sa playlist ? Très certainement Parov Stelar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *