Amnusique

Des sons qui restent en tête

mardi

10

février 2015

1

Commentaire(s)

Darius – Hot Hands

Share on Pinterest

darius Hot Hands
Aujourd’hui on s’ambiance et on s’agite avec le morceau Hot Hands de Darius. C’est la publicité pour la DS3 édition Inès De La Fressange qui nous a donné l’idée de vous partager ce morceau. Le monde de la pub a toujours utilisé la musique pour sublimer ses spots télévisuels. Que cela soit en utilisant des morceaux originaux ou en détournant des tubes que l’on connait tous, l’aspect auditif est un élément pré-dominant pour que le message rentre bien dans les têtes des consommateurs. Depuis quelques années, la musique électronique est devenu le style à la mode pour habiller les images des produits que les publicitaires tentent de nous faire acheter. Et encore plus quand il s’agit de publicités pour des constructeurs automobiles. De Rain Or Shine de Beat Assailant pour Nissan, en passant par Tonight de Yuksek pour Peugeot, Neptune de Fakear pour BMW, Roadgame de Kavinsky pour Mercedes ou encore Sentaï des Tha Trickaz pour Renault, les marques de voitures se livrent une véritable bataille pour s’offrir les services des meilleurs DJ actuels.

Celle qui tire le mieux son épingle du jeu depuis quelques temps reste tout de même la marque Citroën. En effet, la marque aux chevrons se place comme une véritable référence en matière de choix musicaux pour habiller ses publicités. Le premier tournant a lieu en 2006 lorsque le constructeur décide d’utiliser le morceau Ketto de Bonobo pour son spot du C4 Picasso et ainsi casser avec le côté plus pop-rock prédominant jusqu’à présent. S’ensuivront les inoubliables I Love U So de Cassius pour la DS4 en 2011, Viol de Gesaffelstein et Tetra de SebastiAn en 2012 ou encore Let The Beat Control Your Body de Brodinski pour la DS3 en 2013. Début 2015, Citroën réalise deux nouveaux jolis coups en s’octroyant les morceaux Hot Hands de Darius pour la DS3 et Don’t Sing de datA réalisé spécialement pour la publicité de la nouvelle C1. Revenons maintenant à l’artiste qui nous intéresse aujourd’hui, Darius.

Terence N’Guyen aka Darius est un artiste de 25 ans, originaire de Bordeaux, qui fait partie du label Roche Musique aux côtés des FKJ, Kartell, Cherokee ou encore Plage 84. L’artiste fait ses premiers pas dans le monde de la musique, il y a environ cinq ans, après avoir effectué des études dans le graphisme en alternance du côté de Lyon. Les moments sombres de sa vie personnelle et étudiante seront les éléments déclencheurs de sa carrière musicale. Terence poste ses premiers sons sur sa page MySpace et sur Soundcloud, dans un style plutôt soul, disco et funk, et c’est un véritable déclic, faire de la musique sera le but ultime de sa vie. Très vite, ces morceaux que seuls les murs de sa chambre avaient eu la chance d’ouïr vont taper dans l’oeil, ou plutôt dans l’oreille, de Shiny Disco Club (dont on vous avait déjà parlé dans notre article sur Tempogeist). Ce jeune label Lyonnais allait être à l’origine de rencontres bouleversantes dans la vie de Terence : celles de Dorian Miche (Cherokee), Jean Janin (Cézaire), Thomas Thierry (Kartell) ou encore Vincent Fenton (KFJ).

De notre côté, nous avions découvert l’univers planant et spirituel du jeune Bordelais courant 2012, par l’intermédiaire de son génialissime premier EP (autoproduit) intitulé Velour. L’EP de Darius s’était alors affiché, un peu par hasard, dans les suggestions de notre Spotify. Le visuel de la pochette était accrocheur et sentait l’été, difficile de résister à l’envie de le mettre en route. La claque auditive fut immédiate. Chacun des sept morceaux de l’opus semblait se transformer en un rayon de soleil venant tout droit s’écraser au creux de nos oreilles. Darius avait réussi le pari difficile de produire des sonorités que nous n’avions jamais entendu jusque-là. Un véritable style, une patte, une touche Darius, reconnaissable parmi tant d’autres. Velour, Falling In Love, Once In A While, Maliblue, Constance, Road trip et Dans Tes Yeux transmettaient à l’auditeur des ambiances, des images et des atmosphères tentées d’onirisme et d’évasion. Un voyage dont le billet retour était programmé à la dernière seconde de l’EP.

Deux ans plus tard, Darius fait un retour fracassant avec la sortie de son deuxième EP intitulé Romance, signé sur le label Roche Musique. Sans jamais renier son passé, le Bordelais fait évoluer certains de ses morceaux dans un style un poil plus funky, plus proche de ce que peut réaliser son ami FKJ. Une nouvelle fois, l’EP fait son effet. Les cinq pistes sont d’une délicatesse rare. Les ambiances sont différentes de l’opus précédent mais les fans retrouvent tout de même le Darius qui les avait tant fait voyager dans son (gant de) Velour(s). Espoir, Hot Hands et Vanyll tirent indéniablement leur épingle du jeu, même si Omeo et S/ash restent, eux aussi, de très bons crus. Pas étonnant que la marque aux chevrons ait récemment décidé de s’intéresser aux productions de ce magicien de la musique électronique. Bonne écoute à toutes et à tous.

Pays : France.
Style musical : Electro, House, Indie Dance, Nu-Disco, Deep.
Nom(s) : Terence N’Guyen.
L’info en plus : Terence fait aussi partie du duo Cherokee (Hear, Room) en compagnie de son ami Dorian Miche.
Site web : ici
Maison de disque : Roche Musique, Sony ATV.

Articles similaires

Publié par : , Catégorie(s) : Nos morceaux, Pour s'agiter, Pour s'ambiancer

Graphiste et illustrateur dans une agence de communication le jour, administrateur et rédacteur web la nuit, Guillaume est le fondateur du site Amnusique. Sa plus grande fierté ? Il est Carolomacérien. Sa plus grande honte ? Il a possédé (et écouté) l'album de K-Maro durant son adolescence. L'artiste le plus présent de sa playlist ? Très certainement Parov Stelar.

1 Commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *