Amnusique

Des sons qui restent en tête

mardi

26

avril 2016

0

Commentaire(s)

Else – Paris

Share on Pinterest

Else - Paris
Aujourd’hui, Amnusique vous propose de vous évader avec le titre « Paris » du duo Else. Quatre mois après nous avoir séduits avec leur, très réussi, premier EP intitulé Mirage (Mirage, 1979About You feat. Æther…), Louis-Gabriel Gonzalez et Yanis Hadjar, aka Else, viennent une nouvelle fois de frapper un grand coup dans le paysage musical électronique Français en dévoilant un titre bonus glaçant et hypnotisant, empruntant son nom à notre chère capitale. À mi-chemin entre un Nightcall de Kavinsky et un Road Trip de Darius, cet hymne nous tire le portrait d’une ville lumière bouleversante, accentuant aussi bien ses côtés exaltants et électriques que ses zones d’ombre et ses faiblesses. Et si les deux artistes n’ont pas encore rendu hommage à leur ville rose d’origine par le biais d’une mélodie, ils feront tout de même l’honneur de venir saluer les Toulousains lors de leur passage, le 28 avril prochain, sur la scène de La Dynamo. Ils se produiront notamment aux côtés des excellents Plage 84, Bisextile et Weddíng lors de la première soirée organisée par nos confrères du site Seasidz

Pour en savoir plus sur cette soirée, rendez-vous sur la page de l’événement :
Cliquez ici.

Pays : France.
Style musical : Electro, Chill, Nu-Disco.
Nom(s) : Louis-Gabriel Gonzalez, Yanis Hadjar.
L’info en plus : Les Midi-Pyrénéens de Else font partie d’un collectif appelé « L’ordre collectif », en compagnie de Vanderway et de Jettune. Ce collectif a pour but de réunir musiciens, artistes, réalisateurs autour d’une même idée et de même valeurs. C’est une « histoire d’amour entre l’art et l’amitié ». Joliment dit.
Site web : ici
Maison de disque : L’ordre Music.

Articles similaires

Publié par : , Catégorie(s) : Nos morceaux, Pour s'évader

Graphiste et illustrateur dans une agence de communication le jour, administrateur et rédacteur web la nuit, Guillaume est le fondateur du site Amnusique.
Sa plus grande fierté ? Il est Carolomacérien. Sa plus grande honte ? Il a possédé (et écouté) l’album de K-Maro durant son adolescence. L’artiste le plus présent de sa playlist ? Très certainement Parov Stelar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *